L'étang du Puits

 L’ETANG DU PUITS

L'étang du Puits est un des plus vastes étangs de la région Centre. Il fut jadis voué à l'alimentation du canal de la Sauldre et a acquis dans les dernières décennies une vocation de loisirs et de détente. L'étang du Puits s'étend sur la limite des départements du Cher et du Loiret et est géré par les deux Conseils généraux.

Décrit à l'origine pour son intérêt ornithologique (hivernage de nombreux oiseaux aquatiques ; cet intérêt perdure encore aujourd'hui puisque une dizaine d'oiseaux déterminants a été recensée sur la zone) en raison de son étendue, il possède également un intérêt floristique certain, particulièrement mis en évidence lors de niveaux bas comme en 2003. En termes d’habitats, la présence de l'Elatino triandrae-Eleocharition ovatae (habitat 22321) est spécialement intéressante en raison de sa faible représentation dans la région. Le niveau d'eau très bas observé en 2003 a permis le développement d’espèces de grèves exondées comme Carex bohemica et Potentilla supina, espèces végétales protégées au niveau régional. Au total, huit plantes déterminantes, dont deux protégées, ont été observées en 2003.

Toutefois le piétinement des rives sableuses dans la partie sud limite l’expression de la flore liée aux étiages. Les multiples fonctions et usages ne vont pas sans entraîner quelques conflits. De plus, le faible niveau durable qu'a nécessité la réfection de la digue a favorisé le développement d'une végétation ligneuse (Saulaie blanche) dans le fond de l'étang. Cette saulaie se maintient encore en 2007.L'ETANG DU PUITS

Depuis sa création en 1860, la retenue d'eau a été mise à sec seulement deux fois, en 1901 et 1986 pour permettre les réparations de la digue.

La mise en vidange a débuté début septembre 1986 pour se terminer le 19_novembre.

Une fois mis à sec, la pêche du poisson a eu lieu les 19 et 20 novembre, pour la première fois depuis plus de 80 ans. On imagine sans peine les supputations toujours plus nombreuses et plus folles qui surgirent ou ressurgirent à la veille de cet événement, notamment en ce qui concerne le fond de l'étang, qui, non content d'abriter des monstres, aurait également dissimulé une ferme. Mais tout cela s'est envolé le 19 novembre lors de cette pêche : point de monstre, point de ferme, juste quelques spécimens capturés atteignirent une taille respectable.

PDF de la ZNIEFF de l’étang du puits

Cartographie : https://inpn.mnhn.fr/zone/sinp/espaces/viewer/type/Z1/code/240000543

 

Baignade non surveillée, plage de l’étang du Puits

En raison de l’absence de surveillance de baignade, toute personne qui se baigne sur la rive sud de l’étang du puits (plage d’Argent) est réputée le faire à ses risques et périls.

Il est rappelé aux parents qu’il leur appartient de surveiller leur (s) enfant (s).

Des panneaux rappelant cette « non surveillance » ainsi que les numéros d’urgence sont apposés aux abords immédiat de ce site.

SAUF AQUAPLOUF

© Mairie d'Argent sur Sauldre - Réalisation par Atmedia Communication -